Général

Peau de poulet pour chien

Peau de poulet pour chien


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La peau de poulet pour chiens est devenue une collation préférée pour les chiens aux États-Unis. Les peaux de poulet sont faites de poitrine de poulet sans peau, de tendons de poulet et parfois d'autres parties du poulet. Ces collations sont généralement vendues en vrac. Les collations peuvent être servies nature ou avec des trempettes telles que des vinaigrettes, du ranch ou de l'ail, mais sont le plus souvent consommées nature. Ces collations sont souvent utilisées pour l'entraînement ou comme récompense pour les chiens qui sont bons ou qui se comportent bien. Dans certains cas, les collations à base de peau de poulet peuvent être utilisées pour prévenir la prise de poids, car les calories contenues dans ces collations sont élevées. De nombreux chiens peuvent facilement finir une peau de poulet en une heure, mais un grand nombre de chiens mangeront toute leur réserve en deux heures.

Cependant, la consommation de grandes quantités de peau de poulet en une seule fois peut provoquer des troubles gastro-intestinaux (GI) chez certains chiens. Dans de nombreux cas, la consommation de peau de poulet entraîne des diarrhées. Les chiens ne naissent pas avec la capacité de digérer la peau de poulet, et la flore intestinale d'un chien ne peut pas décomposer ces nutriments, donc la digestion entraînera la présence de protéines non digérées dans les selles. Ainsi, de nombreux propriétaires de chiens évitent les collations à base de peau de poulet en raison du risque d'inconfort gastro-intestinal.

Les chiens et autres carnivores ne possèdent pas l'enzyme dipeptidyl peptidase IV (DPP-IV), que l'on trouve chez de nombreuses espèces, mais pas chez l'homme. Cette enzyme sépare certains acides aminés des peptides. DPP-IV est utilisé pour tester la présence de médicaments qui augmentent la concentration d'insuline.

L'absence de l'enzyme DPP-IV chez les chiens les rend sensibles à l'insuline, et leur métabolisme est donc similaire à celui de l'homme à bien des égards.

La consommation de grandes quantités de protéines provoque une augmentation de la concentration de glucose dans le sang. Les niveaux de glucose dans le sang sont surveillés par le corps afin de déterminer quand il est approprié de décomposer les graisses stockées pour produire de l'énergie. Lorsque la concentration de glucose dans le sang est élevée, le pancréas sécrète plus d'insuline, ce qui stimule le foie à décomposer le glycogène et à libérer du glucose dans le sang. L'insuline est également libérée par le cerveau pour augmenter la glycémie.

Cependant, la DPP-IV ne sépare pas les acides aminés de l'insuline, ce qui entraîne une diminution de la concentration de glucose dans le sang. Le corps du chien réagit au manque d'insuline en sécrétant du glucagon, qui décompose le glycogène du foie. En conséquence, le corps du chien tente de produire du glucose dans le sang, mais comme il n'y a pas d'insuline, le corps du chien ne peut pas l'utiliser et le glucose est libéré par les muscles et la graisse.

La consommation d'une grande quantité de protéines, combinée aux effets de l'insuline et du glucagon, peut entraîner une baisse de la glycémie chez un chien. La glycémie d'un chien peut devenir extrêmement basse et même devenir « hypoglycémique » si un chien ingère une grande quantité de protéines. Si un chien ingère une grande quantité de protéines, les effets du glucagon et de l'insuline peuvent provoquer un choc hypoglycémique chez le chien.

Les symptômes du choc hypoglycémique chez le chien comprennent des frissons, de la confusion, une perte de coordination et une perte de conscience. Certains chiens ont des difficultés à respirer à cause de cela, et certains chiens souffrent de convulsions et de coma. Si un chien entre en état de choc hypoglycémique, l'animal devra être hospitalisé. Le choc hypoglycémique est une maladie potentiellement mortelle. Ainsi, de nombreux propriétaires de chiens utilisent des collations à base de peau de poulet pour entraîner leurs chiens à éviter un choc hypoglycémique.

Les chiens qui ne mangent pas de collations à base de peau de poulet peuvent entrer en état de choc hypoglycémique lorsqu'ils sont exposés pour la première fois à de grandes quantités de protéines. Cela se produit parce que les chiens n'ont aucune expérience dans la décomposition des protéines, et donc leur corps réagit en sécrétant de l'insuline et du glucagon. Cela fait que le chien devient hypoglycémique et développe un choc hypoglycémique. Une fois qu'un chien a appris à éviter le choc hypoglycémique, le chien a une meilleure capacité à contrôler sa glycémie lorsqu'il est confronté à une forte teneur en protéines.

De plus, certains chiens développeront une pancréatite si une grande quantité de protéines est ingérée en même temps. Cela se produit parce que le pancréas s'agrandit à cause de la grande quantité de protéines qu'il sécrète. Lorsqu'un chien ingère une grande quantité de protéines, l'insuline que le corps du chien sécrète va également directement au foie. Le foie ne peut pas traiter cette quantité d'insuline, et donc des quantités excessives d'insuline sont converties en glucose et stockées dans le foie. Le corps du chien a tellement faim qu'il commence à décomposer les graisses, même si le chien ne mange rien du tout. En conséquence, le corps du chien décompose les graisses dans le foie pour créer une quantité excessive d'acides gras. Chez certains chiens, cela se traduit par une inflammation et des douleurs dans le foie. Si un chien présente ces symptômes, l'animal doit être traité à l'hôpital. Dans certains cas, l'animal peut nécessiter une intervention chirurgicale.

La plupart des propriétaires ne croient pas que leur chien puisse présenter un risque de choc hypoglycémique pour la première fois après une séance d'entraînement comprenant la consommation de collations à base de peau de poulet. Cependant, des études ont montré que jusqu'à vingt pour cent des chiens qui ont appris à éviter le choc hypoglycémique subiront un choc hypoglycémique pour la première fois après avoir appris à éviter le choc hypoglycémique. On estime que jusqu'à vingt-cinq pour cent des chiens subissent un choc hypoglycémique pour la première fois après avoir appris à éviter le choc hypoglycémique. On ne sait pas pourquoi un chien subira un choc hypoglycémique la première fois après avoir appris à éviter un choc hypoglycémique.

La flore intestinale d'un chien peut décomposer les collations de peau de poulet lorsque le chien ingère les collations avec ses dents. Cependant, on estime que soixante-dix pour cent des chiens ne mangent pas de collations à base de peau de poulet avec leurs dents. Par conséquent, les chiens n'auront que le bénéfice de leur propre flore intestinale pour digérer ces collations. Si un chien n'a jamais mangé de collations à base de peau de poulet, il est très peu probable que cela se produise, et le chien courra donc un faible risque de choc hypoglycémique.

Si un chien qui a appris à éviter un choc hypoglycémique commence à consommer de grandes quantités de protéines, le corps du chien décomposera les protéines afin de produire de l'énergie. Si cette protéine n'est pas décomposée correctement, le résultat peut être un choc hypoglycémique. Dans